.

.. .. ... .. .. .



mourad ben

: 3
: 46
:
/ :
: 5
: 13/05/2009

   mourad ben 17 2009, 19:04



mourad ben

: 3
: 46
:
/ :
: 5
: 13/05/2009

:

   mourad ben 17 2009, 19:20


MB066288408

: 19
: 905
: 20
: 02/12/2008

L'Emir Abd-El-Kader

   MB066288408 31 2009, 17:59

L'Emir Abd-El-Kader
et les prmices de l'Etat Algrien moderne
La formation:
Abd-El-Kader est n la Guetna prs de Mascara en 1808, lev dans la zaoua paternelle dirige par si Mahieddine, il reoit une ducation solide qu 'il complte auprs des matres minents Arzew et Oran. Il apprend les sciences rligieuses,la littrature arabe, l'histoire, la philosophie, les mathmatiques, l'astronomie, la mdecine... Platon et Aristote, AI-Ghazli, Ibn Rushd et Ibn Khaldn lui sont familiers, comme en tmoignent ses crits. Toute Sa vie, il tudie et dveloppe sa culture.
Le plerinage:
Il effectue le plerinage la Mecque avec son pre en 1826 et prend contact avec l'orient. Les plerins se rendent ensuite Baghdad pour visiter le tombeau de Sidi Adelkader Djilni, fondateur de la confrrie al-Qdiriyya laquelle se rattache la zaoua de la Guetna. Ils chappent ainsi aux menaces du bey d'Oran qui a pris ombrage de l'autorit spirituelle de Si Mahieddine et de son fils en Oranie.
L'engagement et la guerre:
Aprs la prise d'Alger en 1830, Si Mahieddine et le jeune Abd-El-Kader participent la rsistance populaire, Abd-El-Kader se distingue par son courage et son intelligence. Les tribus de l'ouest se runissent et veulent choisir un chef pour dtendre le pays. Si Mahieddine , sollicit, s'excuse en raison de son ge et propose son fils Abd-EI-Kader qui fait l'unanimit, il est investi en qualit d'Emir par une grande assemble runie prs de Mascara, le 21 novembre1832. L'Emir s'engage diriger la guerre contre l'occupation trangre, il organise l'Etat national, constitue le gouvernement, dsigne les Khalifas pour administrer les provinces, mobilise les combattants, cre une arme rgulire! lve les impts et rend la justice. Il signe le trait Desmichels avec le gnral d'Oran le 24 fvrier 1834, ce trait reconnat son autorit sur l'Ouest et le Chelf. Ratifi par le Gouvernement franais, il est mal appliqu. Insaisissable, l'Emir se montre partout et nulle part, son infanterie et Sa cavalerie sont mobiles et efficaces.
Bugeaud et I'Emir :
Le gnral Bugeaud nomm Oran ngocie un nouveau trait avec l'Emir, le trait de la Tafna est sign le 30 mai 1837. L'Emir contrle dsormais l'ouest, le Titeri et une partie de l'algrois. Il consolide l'tat, btit des villes fortifies, fonde des ateliers militaires, soumet les rebelles et les collaborateurs. Le trait donne lieu des contestations avec le Gouverneur Vale et la guerre reprend en novembre 1839. Bugeaud nomm gouverneur, veut occuper tout le pays, il pratique la mthode de la "terre brle', dtruisant toutes les villes, les rcoltes, troupeaux... L'Emir rsiste avec nergie, remporte de brillants succs comme celui de Sidi Brahim (23 septembre 1845). Mais le pays est ruin, les tribus sont puises, le soutien du Maroc fait dfaut. L'Emir dcide d'arrter la guerre et choisit l'exil (dcembre 1847). Le Gouvernement franais accepte de le transporter en Orient.
La prison et l'exil :
L'engagement franais n'est pas respect. L'Emir est conduit Toulon, puis Pau et Amboise. Il est considr comme prisonnier d'tat jusqu' octobre 1852, date laquelle Napolon III vient enfin le librer. Il s'embarque pour la Turquie et s'installe Brousse, puis se fixe dfinitivement Damas o il reoit un accueil triomphal. En dehors de quelques voyages et d'un nouveau plerinage, il ne quitte plus la Syrie et consacre son temps la mditation, la prire, l'enseignement et aux oeuvres de bienfaisance. En 1860, les meutes de Damas lui fournissent l'occasion de s'illustrer comme un personnage hors srie. Il sauve des milliers de chrtiens du massacre et fait reculer les meutiers. Plusieurs chefs d'Etat lui adressent des flicitations et des dcorations, notamment ceux d'Angleterre, de Russie, de France... Clbre et honor, il s'teint Damas le, 26 mai 1883. Une foule considrable assiste ses funrailles.

    / 09 2016, 18:18